Construire sa maison - Haute-Loire (43)

La Haute-Loire : un écrin naturel pour faire construire sa maison

Besoin d’espace et d’air pur ? La Haute-Loire est un décor de choix ! Ce département de la région Auvergne–Rhône-Alpes attire de nombreux habitants en quête de nature depuis le premier confinement. Malgré cette demande, les prix de l’immobilier dans ce territoire montagneux sont encore très abordables pour ceux qui souhaitent faire construire leur maison. Découverte.

Résider en Haute-Loire : le bon endroit pour se mettre au vert

Situé non loin de Lyon, Saint-Étienne et Clermont-Ferrand, ce département de 227 000 âmes a tout pour séduire les amateurs de grand air. Ceux qui ont pour projet de faire construire une maison avec jardin en Haute-Loire sont les bienvenus et trouveront à coup sûr un « terrain coup de cœur » sur cette contrée vaste et étendue.

Baigné par le fleuve Loire, ce territoire s’étire jusqu’au centre-est du Massif-Central dans la région Auvergne–Rhône-Alpes. Une terre de montagnes qui culmine à près de 1 750 m d’altitude et dont les deux tiers de sa superficie s’élèvent à plus de 800 m.

Ce n’est donc pas la chaleur que l’on vient chercher en Haute-Loire, mais les amoureux de la nature, des sports d’hiver et des loisirs de plein air seront comblés. Quant à ceux qui souffrent des températures caniculaires en été, ils y trouveront un refuge très appréciable.

Marqué par la présence de 300 volcans, l’environnement naturel s’accompagne d’un riche patrimoine architectural qui se visite à pied ou à vélo, le long de nombreux sentiers de randonnée.

L’économie en Haute-Loire 

Le département bénéficie d’une industrie très dynamique s’appuyant sur quatre activités principales : la transformation du plastique et du caoutchouc, l’agroalimentaire, la métallurgie et le textile.

Construire en Haute-Loire : un territoire attractif pour les habitants de Lyons et Saint-Étienne

Suite au premier confinement, le marché immobilier altiligérien a connu une forte hausse de la demande de maisons avec jardin, notamment en zone rurale.

Le journal local Le Progrès fait état d’un « boom immobilier », évoquant une véritable « frénésie ». Le quotidien régional relate ainsi une forte demande émanant notamment de Lyonnais, de Stéphanois et même de Marseillais en quête de fraîcheur et souhaitant s’installer au pied des montagnes.

Le développement du télétravail a permis aux habitants des grandes métropoles d’envisager une vie résidentielle plus distancée de la ville, pour accéder à des logements plus spacieux et à des extérieurs qui font défaut en milieu urbain.

Dans un reportage, France 3 Auvergne–Rhône-Alpes se veut toutefois rassurant concernant les tarifs : vu qu’il n’y a pas de phénomène de rareté, les prix de l’immobilier restent raisonnables.

Les chiffres de l’immobilier en Haute-Loire

Voici les statistiques du logement dans le département (chiffres Insee 2017) pour vous faire une idée plus précise du marché de l’immobilier en Haute-Loire.

  • 142 989 logements sont comptabilisés en Haute-Loire,
  • 71,3 % sont des résidences principales,
  • 16,3 % sont des résidences secondaires,
  • 12,4 % sont des logements vacants,
  • 69,9 % des ménages sont propriétaires de leur logement (sur 101 984 ménages recensés).

 

Avec 227 283 habitants répartis sur 4 977 km2, la Haute-Loire affiche une densité de population de 45,7 habitants au km2.