Dernières annonces - Toulouse (31)

5 annonces

Construire sa maison - Toulouse (31)

Toulouse (31)

Toulouse est une ville de 453 320 habitants dont 34 % des habitants sont propriétaires.
Toulouse est une ville calme avec 83 % d'appartements et 17 % de maisons.
Il y a 7 330 commerces de proximité dont des commerces, des restaurants et des supermarchés.
La ville est bien desservie en transports en commun avec 29 % de ménages ne possédant pas de voiture et il y a de nombreux espaces verts.

Ensoleillée, dynamique, jeune, Toulouse présente un fort pouvoir d’attractivité. Chaque année, plusieurs milliers de personnes posent leurs valises dans la « Ville Rose », séduits par la qualité de vie proposée. Climat favorable, proximité de la mer et de la montagne, pôles universitaires, grandes entreprises, gastronomie… Toulouse ne manque pas d’atouts pour ceux qui souhaitent se lancer dans la construction d’une maison en ville.

Toulouse, pôle d’attraction du Sud-ouest

Quatrième ville la plus peuplée de France avec près de 480 000 habitants, Toulouse fait figure de grande métropole du Sud-Ouest. Préfecture du département de la Haute-Garonne, et chef-lieu de la région Occitanie, Toulouse constitue un pôle d’attraction important : entre 2011 et 2016, sa population a augmenté de 5620 habitants supplémentaires chaque année en moyenne, ce qui fait d’elle la championne hexagonale de la démographie. Ce sont autant de candidats potentiels à un projet de construction de maison.

La bonne santé de l’économie locale n’y est évidemment pas étrangère. Les industries de pointe de l’aéronautique et de l’aérospatial sont de gros pourvoyeurs d’emplois, grâce notamment à Airbus. La chimie, l’informatique et le secteur tertiaire (tourisme, commerce, assurances, finance) représentent une part croissante de l’activité économique locale.

Faire construire à Toulouse : des prix de terrains qui grimpent

Le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi-H) établi en 2019 prévoit la construction de 7000 logements par an jusqu’en 2025 dans l’agglomération toulousaine. La moitié serait sur Toulouse intra-muros et le reste réparti dans les 36 autres communes de la métropole.

Cet objectif comprend deux axes forts : limiter la construction dans le diffus (secteur pas encore raccordé aux réseaux publics d’assainissement et d’énergie) et densifier les zones situées à proximité des grands axes structurants.

Cependant, l’offre reste inférieure à la demande, et les prix ont tendance à grimper année après année. Dans un périmètre de 10 kilomètres autour de Toulouse, il faut débourser entre 300 euros et 600 euros du mètre carré d’un terrain constructible. Si vous avez en tête de profiter du soleil d’Occitanie au bord d’une piscine, il faudra peut-être vous éloigner du Capitole afin de rester dans un budget raisonnable.

Habiter à Toulouse : une ville étendue, des transports qui rapprochent

Pour se faire une idée de ce que représente l’offre d’habitation à Toulouse, quelques chiffres peuvent nous éclairer :

  • 292 183 logements dans la ville (chiffres Insee 2017),
    dont 88 % de résidences principales, 3,6 % de résidences secondaires et 8 % de logements vacants,
  • 32 % des ménages sont propriétaires de leur habitation,
  • 82 % de ces logements sont des appartements, 16 % des maisons
  • la superficie de la ville, considérable (118 km², contre 105 pour Paris), entraîne une densité de population assez faible par rapport à des villes de même taille.

Pour rapprocher les quartiers périphériques du centre et désengorger les axes routiers, la ville a lancé de grands travaux de développement du réseau de transports en commun. La création de lignes de métro, le retour du tramway, en attendant le téléphérique urbain, sont venus épauler le réseau de bus existant dans la Ville rose.