Prêt conventionné

Un crédit immobilier réglementé

Le prêt conventionné fait partie des crédits immobiliers réglementés. Son taux est plafonné. Il peut couvrir 100 % de votre projet et est octroyé sans conditions de ressources ni apport personnel. Sa durée particulièrement longue (jusqu’à 35 ans) est un avantage non négligeable. Qui peut le solliciter ? Pour quel projet immobilier ? Dans quelles conditions ? Focus avec les conseillers Maison Familiale.

Prêt conventionné : projet immobilier et bénéficiaires concernés

Un prêt conventionné peut financer des travaux importants, l’achat d’un logement neuf ou ancien, ou encore la construction d’une maison. Dans ce cas, cette dernière doit être achevée dans les 3 ans qui suivent l’obtention du prêt.

La maison doit être la résidence principale du bénéficiaire. Il doit l’occuper dans l’année de sa livraison et au moins 8 mois par an. Ce délai peut être étendu à 6 ans si l’emménagement correspond au départ à la retraite de l’emprunteur, ou si la maison est louée selon des règles strictes.

Le prêt conventionné est attribué sans condition de ressources, il est donc ouvert à tout emprunteur, de nationalité française ou résident avec un titre de séjour en cours de validité.

Attention ! Depuis le 1er janvier 2020, le prêt conventionné n’ouvre plus droit à l’APL.

Les caractéristiques du prêt conventionné

Seules les banques ayant passé une convention avec l’État peuvent octroyer un prêt conventionné. Son taux est plafonné. Les organismes de crédit appliquent leurs marges dans cette limite : il est donc recommandé de comparer les offres, ou de faire appel à un courtier afin d’obtenir les meilleures conditions financières.

Le taux de ce prêt peut être fixe, variable ou mixte. Il va dépendre de la durée de l’emprunt, et oscille de 2,30 à 2,75 %. Une fourchette plutôt élevée par rapport au marché actuel, même si une légère hausse des taux classiques a été observée pendant le confinement. Si cette tendance se confirme, le prêt conventionné pourrait devenir compétitif.

Enfin, sachez que la durée du crédit va de 5 à 30 ans. Il peut être allongé jusqu’à 35 ans et la possibilité d’un remboursement anticipé est systématiquement prévue.

Le montant du prêt conventionné et les financements complémentaires

Un prêt conventionné peut couvrir l’intégralité du financement de la construction d’une maison, achat du terrain inclus, à l’exception :

   - des frais de dossier,

   - des frais de notaire

   - des meubles.

À noter toutefois que les frais de notaire et de dossier sont réduits si vous souscrivez un prêt conventionné.

Vous pouvez donc faire construire votre maison sans apport personnel.

 

D’autant que le prêt conventionné peut se cumuler avec d’autres financements pour aboutir à un financement à 100 % du coût réel de votre maison et du terrain :

– le prêt d’accession sociale (PAS) ;

– le prêt à taux zéro (PTZ) ;

– l’éco-prêt à taux zéro ;

– un prêt épargne logement ;

– un prêt action logement ;

– un prêt Fonctionnaires ;

– un prêt relais dans l’attente de la vente du précédent logement.

 

Attention ! Le prêt conventionné n’est toutefois pas cumulable avec un crédit immobilier « classique ».

Malgré des taux qui restent peu attractifs aujourd’hui, le prêt conventionné peut correspondre à votre profil d’emprunteur. L’enjeu est de bien comparer les TAEG et les conditions des différents emprunts.

Besoin d’aide pour y voir plus clair ? Contactez-nous, nos conseillers Maison Familiale vous répondent gratuitement !

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure