Récupérer eau de pluie toit

Lors de la construction d’une maison individuelle, il est de plus en plus courant de devoir prendre en compte la gestion des eaux pluviales sur son terrain. Cela implique de mener une réflexion sur leur écoulement et évacuation, mais c’est l’occasion d’envisager l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie afin d’optimiser ce circuit par leur réutilisation.

Explications.

Eaux de pluie : les enjeux d’une bonne évacuation sur son terrain

Éviter de surcharger les collecteurs

À l’exception de certaines agglomérations denses qui ne sont pas dotées d’un réseau séparatif entre eaux pluviales et eaux usées, il n’est plus possible de rejeter les eaux de pluie dans le réseau d’assainissement.

Cette interdiction résulte du fait qu’en cas d’intenses précipitations, les eaux de pluie risquent d’entraîner une saturation de ce réseau. Ce qui peut, en suivant, se traduire par un débordement des stations d’épuration et une pollution des milieux naturels.

Pour éviter ce scénario, de plus en plus de documents d’urbanisme imposent aux porteurs de projets, la « gestion des eaux de pluie à la parcelle » : cette expression signifie que l’évacuation de l’eau doit se faire directement sur votre terrain, sans passer par un réseau externe.

Limiter l’imperméabilisation des sols

Cette gestion de l’eau à la parcelle vise également un autre objectif : celui de favoriser le rechargement des nappes superficielles.

Pour cela, il est recommandé d’éviter une imperméabilisation excessive des parcelles qui conduit souvent à un ruissellement plus important, toujours délicat à gérer en cas de fortes intempéries.

Avant la construction de votre maison

Pour en savoir plus sur les capacités de votre terrain à absorber les eaux pluviales, vous pouvez faire réaliser une étude de sol avant la construction. Parlez-en à votre conseiller Maison Familial pour connaître les autres apports de cette étude géotechnique.

Comment faciliter l’infiltration de l’eau de pluie sur sa parcelle ?

Plusieurs solutions techniques existent pour capter les eaux de pluie qui arrivent sur votre terrain et les canaliser à des fins d’évacuation ou de stockage.

La première recommandation est d’éviter d’artificialiser votre terrain en laissant suffisamment de pleine terre.

Il est aussi possible de construire les allées et les chemins d’accès avec des pavés enherbés ou du béton à résine drainante, qui facilitent l’infiltration de l’eau de pluie.

Comment favoriser la récupération de l’eau de pluie via sa toiture ?

Pour gérer l’eau qui tombe sur votre maison, il est possible de créer un puits d’infiltration là où les eaux s’écoulent depuis votre toiture : l’eau sera alors conduite en profondeur et s’épanchera dans le sol.

Votre parcelle est trop petite pour absorber toute l’eau de pluie de votre toit ? Envisagez de creuser un fossé ou une noue paysagère, qui s’intègrera à l’agencement du jardin et permettra de stocker l’eau pour une infiltration douce dans la durée.

Enfin, une autre option est d’installer une cuve d’eau de pluie — en surface ou enterrée —, plus facile pour réutiliser cette ressource précieuse et gratuite.

Réutiliser l’eau du ciel : citerne ou récupérateur d’eau de pluie ?

Selon vos besoins en arrosage (potager, jardin d’agrément) et l’espace disponible sur votre terrain, vous pouvez facilement valoriser l’eau de pluie via :

  • un récupérateur d’eau de pluie aux couleurs de votre façade, qui vient se raccorder à vos chéneaux pour capter, guider et stocker l’eau à des fins d’arrosage,
  • une citerne d’eau de pluie qui offre une plus grande capacité de stockage et permet de réutiliser l’eau dans un usage domestique, comme pour alimenter les chasses d’eau.

 

Vigilance

Bien qu’elle semble amenée à se développer, la réutilisation de l’eau de pluie est aujourd’hui soumise à des conditions strictes. Mais ce geste malin vous permet de réaliser des économies et de tendre vers une maison plus autonome sur le plan des ressources.

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure