porte-ouverte-maison-familiale-prouvy

La réglementation environnementale 2020 devrait entrer en application cet été. Son objectif est, comme pour la RT 2012 qui la précédait, de réduire les besoins énergétiques de nos habitats, mais aussi d’amorcer une transition vers l’utilisation de matériaux bas carbone afin de baisser l’empreinte environnementale du bâtiment. 


Un cap fixé aux constructeurs, pour des maisons encore plus sobres sur le plan énergétique, plus écolos… et plus confortables l’été !

Les objectifs de la RE 2020 pour les constructions à venir

Présentées par Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon en novembre 2020, respectivement ministre de Transition écologique et ministre du Logement, les grands objectifs de la RE 2020 sont les suivants : 

  • abaisser de 30 % la consommation des bâtiments, telles que définie par la réglementation thermique 2012 (RT 2012), et utiliser le moins d’énergies fossiles possible. Pour les maisons individuelles, le seuil d’émission de CO2 sera fixé à 4 kg de CO2/m2/an,
  • favoriser la construction utilisant des matériaux bas carbone, comme le bois, mais aussi le béton bas carbone. L’analyse du cycle de vie des matériaux des bâtiments devra imposer des résultats en termes de réduction des émissions des matériaux de 30 à 40 % par rapport à la situation actuelle,
  • créer des bâtiments résilients face à la chaleur, afin d’anticiper le réchauffement climatique. Un indicateur de confort d’été sera mis en place, avec un seuil maximal de 1 250 degrés heure. Ce seuil correspond à une période maximale de 25 jours durant laquelle le logement serait de façon continue à 30 °C le jour et 28 °C la nuit, avec une canicule de référence correspondant à celle de 2003.


Le but ? Rendre l’habitat, actuellement 2e émetteur de gaz à effet de serre en France après les transports, plus écolo et plus sobre.

Les conséquences de la RE 2020 pour les constructeurs de maisons individuelles

Même si le détail des décrets d’application de la RE 2020 n’est pas encore connu, il est évident que cette nouvelle réglementation aura des conséquences importantes pour la construction de maisons individuelles. 

Si l’étape de la conception de maisons est déjà largement orientée sur la sobriété énergétique, la construction possède quant à elle des marges de progression.  Sur les matériaux employés notamment, dont le cycle de vie - de leur fabrication à leur recyclage — devra être vertueux d’un point de vue environnemental. 

Certes ces matériaux plus "nature friendly", et particulièrement le bois dans les maisons individuelles, sont déjà utilisés de façon massive dans la construction neuve. 

Mais pour asseoir ces nouveaux réflexes d’utilisation sur l’ensemble de la chaîne et l’ensemble du territoire, il reste à muscler la structuration de certaines filières afin de faciliter leur recours généralisé sans impacter les futurs propriétaires par un éventuel surcoût à l’achat. 

En somme, rester compétitifs tout en devenant de plus en plus respectueux de l’environnement.

Les constructeurs devront intégrer ces contraintes et proposer des constructions encore plus sobres d’un point de vue de la consommation d’énergie. 

Ce qui avantage les constructeurs de maisons individuelles déjà matures et volontaires sur la qualité environnementale de leurs maisons. Et ajoute aux bénéfices des futurs propriétaires, qui verront leur budget énergie et fonctionnement réduit pour leur future maison. Tout le monde y gagne… !



En choisissant Maison Familiale, vous faites le choix d’un constructeur expérimenté, déjà engagé dans la sobriété énergétique, et qui pourra anticiper les nouvelles réglementations environnementales. N’hésitez plus à prendre rendez-vous pour échanger sur votre projet de maison individuelle !

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure