Maison sur-mesure

Bien anticiper les coûts

Lorsque l’on se lance dans un projet de construction, les dépenses sont importantes. Pour maîtriser parfaitement son budget et éviter les mauvaises surprises, il faut savoir identifier les différents types de dépenses auxquelles nous pourrons être confrontés. Des dépenses à géométrie variable en fonction du type de construction souhaitée et de la nature du contrat signé avec le constructeur.

L’architecte, selon le type de contrat

Bonne nouvelle ! Si l’on fait appel à un constructeur, et que l’on signe un contrat de construction d’une maison individuelle (CCMI) avec fourniture de plans, c’est le constructeur qui se charge de tout. Le prix de la maison est défini de manière globale, forfaitaire et réglementée. Ainsi, pas de mauvaises surprises, le prix annoncé est le prix total. Il englobe toutes les prestations et les fournitures prévues pour la construction de la maison, et ce, sans surcoût. C’est la solution la plus simple et la plus rassurante pour les acquéreurs. On choisit et on délègue tout. Si l’on opte pour un CCMI sans fourniture de plans, il faudra alors prendre en charge les honoraires de l’architecte ou ceux d’un professionnel compétent.

Le prix du terrain dans le cadre d’une construction hors VEFA

Le plus souvent, le constructeur peut vous proposer la vente du terrain. Le contrat prend alors la forme d’une vente en l’état futur d’achèvement (VEFA). Dans le cas contraire, il faudra alors acheter au préalable son terrain et anticiper les frais inhérents à son acquisition. Cela comprend les frais de notaire. Notez qu’en faisant construire sa maison dans le cadre d’un CCMI, les frais de notaire ne sont pas redevables sur le prix de la construction.

Le raccordement aux réseaux

C’est essentiel, la maison doit être raccordée au réseau électrique, d’eau et de gaz. Deux options, soit le raccordement est compris dans le contrat de construction et donc prévu dans le prix, soit ces ouvrages peuvent être réalisés par l’acquéreur. Dans ce cas, cela doit être indiqué dans le contrat. Pensez à chiffrer ce poste de dépense qui sera alors à ajouter au prix de la maison.

Les peintures et papiers peints

Si votre contrat prévoit la livraison de la maison totalement terminée alors aucune dépense en termes d’aménagement n’est à prévoir. Mais, le plus souvent, les constructeurs livrent une maison prête à décorer, dans ce cas, il faudra prévoir les dépenses liées à l’achat des peintures et des papiers peints. Selon le type de peinture sélectionné et la qualité de couvrance, les prix peuvent varier du simple au double. Un budget auquel il faut ajouter le prix des rouleaux et des pinceaux. Idem pour le papier peint, en plus du prix du rouleau, il faut ajouter celui de la colle et du pinceau à encoller.

La cuisine et la salle de bains

Au même titre que les peintures et le papier peint, le contrat avec votre constructeur peut prévoir ou non la fourniture de la cuisine. Si vous souhaitez prendre en charge la réalisation de ce poste, comptez un budget allant de 4 000 à 15 000 € (hors électro-ménager). Une fourchette de prix très large qui peut varier d’un cuisiniste à l’autre en fonction des matériaux et de l’implantation choisie. Le mieux est d’établir un budget et de faire marcher la concurrence. Pareillement, , il est possible de choisir parmi les modèles de salle de bains proposés par le constructeur et donc de s’en tenir au prix préétabli, ou bien de sélectionner un autre fabricant et d’ajouter ce poste de dépense dans la réalisation de sa maison.

L’aménagement du jardin

Lorsque l’on pense à la construction de sa maison, on ne se projette pas forcément dans le jardin. Pourtant, une fois les travaux terminés, il reste à l’aménager. Certains constructeurs incluent l’aménagement du jardin dans leur contrat. Si ce n’est pas le cas, prévoyez la somme nécessaire. Clôtures, portails, allées, graviers, dalles, pelouse, éclairage… Le prix varie. Cela dépend bien entendu de la surface du terrain, de sa configuration et du type d’équipement choisi. Pensez aussi à prévoir un budget pour les plantations et l’entretien du jardin.

Toutes ces dépenses sont valables dans le cas d’une maison livrée totalement terminée ou prête à décorer. Dans le cas d’un contrat passé pour la livraison d’une maison à clos-couvert, seul le gros œuvre est pris en charge. À vous d’estimer le coût du second œuvre.

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure