Problème d'humidité dans une maison

Soyez vigilent sur l'humidité

Vous désirez construire votre maison ? Soyez très attentif à l’humidité. L’apparition de certains problèmes d’humidité peut être évitée au moment de la construction. La nature du sol, les pièces enterrées ou encore la maçonnerie sont autant d’éléments qui peuvent avoir une influence sur l’humidité dans une maison. Voici un état des lieux des éléments à prendre en compte et sur lesquels être vigilant lors de la construction de votre habitation.

Pour que votre maison soit saine, l’air ambiant ne doit pas contenir plus de 45 à 50 % d’humidité pour une température de 20 °C. À partir de 75 %, des signes commencent à apparaître. La peinture gonfle ou forme des cloques. Les revêtements se décollent. De la buée ou des tâches sombres apparaissent sur les vitres. Des auréoles ou de la moisissure commencent à naître sur les murs et plafonds... La cause vient bien souvent d’une négligence au moment de la construction. D’autant que l’humidité dans une maison est présente dès le chantier. En effet, les matériaux de construction demandent, pour la plupart, beaucoup d’eau. Pour éviter tous risques d’humidité, soyez vigilant du début à la fin du chantier.

La nature du sol et les fondations

L’environnement a une influence sur l’humidité de votre maison. Si votre construction se situe près d’une nappe phréatique ou sur un terrain humide, le risque est accru. Identifiez en amont la nature du sol, son taux d’humidité et veillez à bien imperméabiliser vos fondations en fonction de l’environnement. Prenez également en compte la maçonnerie utilisée ainsi que l’existence ou non de construction sous terre. En effet,si une partie de votre maison est enterrée, comme le sous-sol, vous courrez un plus grand risque. Anticipez au maximum votre construction pour l’imperméabiliser comme il se doit. Ainsi, vous éviterez les remontées capillaires, c’est-à-dire la migration de l’humidité dans les murs en contact avec un sol humide.

Le séchage

Après les travaux de gros œuvre, pensez à prévoir un temps de séchage avant de passer à l’aménagement. Une grande quantité d’humidité s’échappe des matériaux et enduits fortement chargés en eau. À la fin d’une construction, on compte 3 000 à 5 000 litres d’eau résiduels pour une maison de taille classique. Selon le type de construction et matériaux utilisés, le séchage peut même prendre quelques mois, voire quelques années. Pensez alors à accélérer le séchage en ouvrant régulièrement les fenêtres sur le chantier, en installant une ventilation mécanique, un déshumidificateur ou un déshydrateur pendant les travaux. Cela rendra votre future maison confortable au moment de votre installation et d’éviter de faire grimper votre future facture énergétique, fortement impacté par l’humidité de l’air.

La cave et les pièces dites humides

Si vous prévoyez une cave ou un sous-sol dans votre maison, pensez, en plus d’anticiper une étanchéité extérieure, à l’aérer régulièrement. C’est dans cette pièce que l’humidité fait le plus souvent son apparition. Prévoyez une ou deux fenêtres pour faire circuler l’air. Si ce n’est pas possible, installez-y un absorbeur d’humidité. La vigilance doit être de même dans les pièces dites « humides » comme la cuisine ou la salle de bains. Une production excessive de vapeur d’eau due aux cuissons, au lavage, ou au séchage se forme et provoque de la condensation. Comme pour la cave, prévoyez une ou deux fenêtres pour aérer ces pièces régulièrement et choisissez, en sus, un bon système d’aération.

L’isolation

Bien que très importante, l’isolation ne doit pas rendre votre maison hermétique. L’air a besoin de circuler et de se renouveler. Si votre maison est trop isolée, cela peut favoriser le développement de moisissures. Attention aux constructions de type BBC et les bâtiments dits « passifs », qui doivent respecter une parfaite étanchéité à l’air. Le renouvellement d’air ne se fait qu’avec une ventilation mécanique. Soignez son entretien et veillez à ce qu’elle soit toujours opérationnelle. Autre point de vigilance, l’isolation de votre maison doit être régulière et uniforme. En effet, si une zone est mal isolée, des ponts thermiques peuvent se créer et engendrer des problèmes d’humidité. Des fondations à l’isolation, chaque étape compte pour protéger votre maison des risques d’humidité.

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure