Bien choisir ses fenêtres

Menuiseries bois, PVC, aluminium… ? Parce qu’il s’agit d’éléments essentiels à la luminosité et la bonne isolation thermique (et phonique !) de votre maison, le choix des matériaux de fenêtres nécessite quelques connaissances techniques. On fait le point sur ce sujet à la croisée des critères de confort, d’esthétique et de budget.

L’importance du choix du matériau des portes et fenêtres

Entre PVC, alu et bois, votre cœur balance… Déterminant pour la performance énergétique de la maison, le choix du matériau des portes et fenêtres demande un peu de réflexion.

En vigueur depuis 2013, la Réglementation thermique RT 2012* a considérablement renforcé le rôle des menuiseries dans l’isolation du logement et par conséquent leur fabrication et technicité.

Au moment de la conception de votre projet de construction de maison, il s’agit de trouver la bonne équation entre votre budget, la fonctionnalité et l’esthétique pour faire le choix de matériaux de fenêtres et de baies vitrées le mieux adapté à vos attentes.

Le PVC : un excellent rapport qualité-prix

C’est le plus vendu. Parmi les matériaux de fenêtres, le PVC se taille la part du lion. C’est ce que confirme l’étude de la société TBC Innovation réalisée en janvier 2020 sur le marché des fenêtres en France en 2019 (analyse ici).

Les avantages du PVC :

  • son prix très abordable,
  • sa bonne résistance aux intempéries,
  • son excellente isolation thermique et phonique,
  • sa facilité d’entretien.

Les inconvénients du PVC :

  • un aspect jugé moins esthétique,
  • un coloris blanc standard qui peut s’altérer avec le temps,
  • un matériau peu adapté aux grands formats de fenêtres.

L’aluminium : une valeur sûre pour les menuiseries

Plus cher, mais plus design que le PVC, l’aluminium est de plus en plus utilisé pour réaliser les fenêtres et les baies vitrées des maisons.

Les avantages de l’alu :

  • son style moderne, très esthétique,
  • sa grande résistance et son absence d’entretien,
  • la finesse de ses profilés, permettant de laisser passer plus de lumière,
  • sa rigidité, parfaite pour les grands formats de fenêtres et les baies vitrées,
  • ses joints isolants à rupture de pont thermique (qui élèvent l’aluminium au même rang que le PVC ou le bois en matière d’isolation),
  • son aspect recyclable à 99 %.

Les inconvénients de l’alu :

  • son prix généralement assez élevé,
  • malgré sa recyclabilité, ce matériau exige une grande quantité d’énergie grise pour sa fabrication (somme des énergies nécessaires au cycle de vie d’un objet).

Le bois, matériau noble et écologique

Chaleureux, authentique, durable : le bois séduit les acheteurs en quête de matériaux nobles et respectueux de l’environnement.

Les avantages du bois :

  • une esthétique qui inspire chaleur et authenticité à une pièce,
  • une structure qui se restaure facilement (pas besoin de remplacer toute la fenêtre),
  • des tarifs abordables,
  • une faible consommation d’énergie pour sa production et sa transformation.

Les inconvénients du bois :

  • en extérieur, le bois demande un entretien régulier.

 

Bon à savoir : si vous êtes attentif au cycle de vie de vos fenêtres, privilégiez les modèles bénéficiant des labels PEFC ou FSC, garants d’un bois issu des forêts françaises gérées durablement.

 

Menuiseries mixtes : et si vous optiez pour le meilleur de deux matériaux !

À l’instar des modes de chauffage où il peut être pertinent de conjuguer les technologies et sources d’énergies. Le mixte de matériaux révèle aussi ses atouts en matière de menuiseries.

Certains modèles existent en aluminium/bois, bois/PVC ou encore en aluminium/PVC. Ces fenêtres hybrides allient les avantages de ses deux composants sans les inconvénients (mis à part un prix plutôt élevé).

Oser la couleur sur les fenêtres

Autre enseignement de l’étude de TBC Innovation citée ci-dessus : la couleur s’affiche de plus en plus sur les menuiseries.

Si le blanc reste le choix majoritaire, 41 % des fenêtres PVC et alu installées en 2019 sont colorées.

Les couleurs plus sombres comme le gris anthracite ou le noir sablé sont privilégiées, mais des tons plus clairs (sable, grège…) séduisent aussi de nombreuses personnes dans certaines régions. De quoi aligner vos envies de fenêtres alu ou PVC avec le style provençal de votre maison par exemple.

Aller plus loin : le double vitrage, l’autre valeur ajoutée de vos menuiseries

Véritable barrière protectrice de son intérieur, le vitrage agit dans le prolongement d’un matériau de fenêtre. Il doit être sélectionné avec soin, en tenant compte du climat de votre région, de votre environnement sonore et de l’exposition de votre maison.

En fonction de votre budget et du degré d’isolation thermique et phonique que vous souhaitez obtenir, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • le double vitrage (deux vitres séparées par une lame d’air), classique et plus économique.
  • Devenu un standard, le double vitrage à isolation renforcée (VIR) est constitué de deux vitres séparées d’une lame d’argon (un gaz plus lourd que l’air). Une des faces du verre est recouverte d’une pellicule transparente (le plus souvent à base d’argent) permettant, en hiver, de retenir la chaleur.
  • Offrant un degré d’isolation exceptionnel, le triple vitrage — trois vitres séparées de deux lames d’argon — pèse plus lourd que les autres systèmes. Il ne convient donc pas à tous les types de cadres.

 

Pour vous guider dans le choix du meilleur matériau pour vos fenêtres, sollicitez l’expérience de nos conseillers Maison familiale. Ils mettront leur expertise au service de votre projet de construction de maison et vous aideront à trouver le meilleur compromis entre performance, esthétique, durabilité, environnement, et budget !

*Une nouvelle Réglementation environnementale RE2020 est prévue pour l’été 2021. Elle remplace la RT2012 et définit le cadre de la maison passive.

 

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure