Le compteur Linky

Une obligation légale

25 millions de foyers français sont déjà équipés du compteur électrique nouvelle génération Linky. L’objectif est d’arriver à 35 millions d’installations à la fin 2021. Toutes les maisons neuves en sont dotées, c’est la loi. Au-delà des rumeurs entendues ici et là, quels sont les réels avantages et inconvénients des compteurs Linky ? On fait le point.

Tout d’abord, le compteur Linky est-il obligatoire ?

Nul n’est obligé d’avoir l’électricité chez soi, mais qui peut s’en passer ? Même ceux qui décident de produire leur propre énergie sont raccordés au réseau afin d’être sûrs de ne jamais manquer d’électricité.

Depuis 2015, toutes les maisons neuves sont dotées d’un compteur Linky. Quel que soit le fournisseur d’énergie choisi, c’est Enedis qui gère le réseau national public de distribution d’électricité. Et la société Enedis est tenue par la loi d’installer un compteur connecté.

Pose du compteur électrique : quand et par qui

La pose d’un compteur se fait au moment du raccordement au réseau. Enedis reste propriétaire du compteur, c’est elle qui l’installe. Experts, ses techniciens savent vous conseiller sur l’emplacement le plus judicieux, mais parlez-en aussi avec l’équipe de chantier. Plusieurs avis valent mieux qu’un.

Avantages et inconvénients des compteurs Linky

Les + d’un compteur Linky

Avec un compteur Linky, on peut suivre sa consommation électrique pratiquement en temps réel en consultant son espace personnel en ligne. Quel intérêt direz-vous ? Vous pouvez mieux comprendre votre consommation et adapter vos habitudes afin de faire des économies d’énergie.

Vous pouvez aussi adapter la puissance compteur à vos besoins réels et ne payer que le juste abonnement. La procédure de changement se fait à distance en 24h. Si vous baissez de puissance, la démarche est gratuite. Sinon, il vous en coûtera 3,65 € TTC.

Un compteur Linky protège les équipements électriques. Si une surtension est repérée sur le réseau, il coupe automatiquement l’électricité. Cela peut épargner votre installation domotique toute neuve, par exemple.

Autre avantage non négligeable : près de 2 millions de diagnostics et d’opérations techniques ont pu être réalisés à distance pendant le confinement dû à la Covid-19.

 

Les - d’un compteur Linky

Évidemment, il y a aussi quelques inconvénients.

Qui dit collecte de données, dit commercialisation. Lisez très attentivement le contrat avant de cocher une case et de signer. Le fournisseur d’électricité a le droit de vendre les informations collectées… si vous l’y autorisez. La CNIL a récemment tapé sur les doigts de Direct Énergie, d’EDF et d’Engie pour leur manque de clarté sur ce point. Elle leur reproche aussi de garder les données trop longtemps.

Les compteurs Linky ne sont pas compatibles avec les systèmes de veille Tempo et EJP (effacement jour de pointe). Certains clients ont déploré le manque d’informations d’EDF à ce sujet. Autre grief, tout se gère désormais depuis l’application en ligne, ce qui ne manque pas de contrarier ceux qui ont du mal avec le « tout numérique ».

Certains reprochent au compteur Linky d’utiliser des ondes radio qui peuvent interférer avec celles de leur domotique si l’installation n’est pas récente : les volets refusent obstinément de s’ouvrir, la porte du garage reste close, etc.

Enfin, il arrive que des équipements tels qu’un téléviseur ou un réfrigérateur tombent en panne après l’installation d’un compteur Linky. Cela viendrait de la coupure sans ménagement, puis d’une remise sous tension mal exécutée. Dans ce cas-là, Enedis est responsable.

La boite à rumeurs Linky : y voir plus clair

« Linky provoquerait des incendies » : les incendies domestiques ne sont pas plus nombreux qu’avant. Une mauvaise installation électrique en est la cause la plus fréquente. Si le feu prend en aval, rien à voir avec le compteur. En amont, c’est souvent l’installation du compteur qui est à mettre en cause, pas le compteur en lui-même.

« Linky gonflerait les factures » : en fait, c’était votre vieux compteur qui sous-estimait la consommation, affirme le Médiateur national de l’énergie. Linky ne sait pas mentir.

« Linky serait cancérigène » : l’Anses (Agence nationale de la Sécurité sanitaire) conclut à « une faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs Linky engendre des effets sanitaires à court ou long terme ». Les niveaux d’exposition sont comparables à ceux des équipements domestiques tels que chargeurs de portables, TV, babyphones, etc.

« Linky serait doté d’une caméra-espion » : on peut lui reprocher beaucoup de choses, notamment un regrettable choix de couleur, mais il n’y a pas de caméra dans un compteur.

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure