Comprendre la règle environnementale 2020

Une mise en application en 2021

Dès l’été 2021, la nouvelle Règle Environnementale RE 2020 remplacera l’ancienne Réglementation Thermique RT 2012. Plus ambitieuse, elle envisage l’impact écologique de la maison dans son ensemble et réduit encore la consommation d’énergie. Actualisée, elle tient compte du changement climatique.

Si la concertation n’est pas encore terminée à ce jour, voici les premières informations disponibles.

La RE 2020 renforce la notion de construction écoresponsable

Avec cette nouvelle réglementation, l’impact environnemental d’une maison neuve est pris en compte dans son ensemble : depuis sa conception et durant tout son cycle de vie.

Un seuil maximum d’empreinte carbone au m2 sera fixé : il inclura toute la construction, à laquelle s’ajoutera une estimation de la consommation d’énergie sur 40 ans. La construction représenterait ainsi de 50 à 60 ans de consommation1…

– Les matériaux biosourcés (bois, ouate de cellulose, liège, etc.) sont valorisés, alors que le béton passe en fin de liste.

– Le chauffage électrique, longtemps décrié, fait son grand retour : alimenté par une énergie nucléaire ou renouvelable, il sera préféré à celui qui fonctionne aux énergies fossiles. La RE 2020 mise sur les énergies décarbonées.

Chaque maison devra avoir au moins une source d’énergie renouvelable : pourquoi ne pas produire sa propre électricité ? L’implantation de la maison sur le terrain et l’emplacement des ouvertures seront ainsi pensés de façon à optimiser son exposition au soleil.

 

La RE 2020 valorise les habitats moins gourmands en énergie

Le projet de RE 2020 met l’accent sur l’isolation thermique des maisons et renforce l’indicateur Bbio. Toutes les surfaces extérieures ainsi que la dalle du bâtiment sont concernées :

   - la toiture et les murs doivent être plus étanches et assurer une meilleure isolation thermique au froid comme à la chaleur ;

   - la qualité attendue des fenêtres (certaines seront même chauffantes par infrarouges) est renforcée ;

   - le vide sanitaire sera parfaitement isolé.

Contrairement aux rumeurs, la RE 2020 n’impose pas de construire une maison passive ni un BEPOS (bâtiment à énergie positive). L’enjeu est uniquement de limiter au maximum la consommation d’énergie des habitats.

Pour cela, outre l’isolation, les systèmes de captation passive de l’énergie solaire ainsi que les ventilations double flux sont encouragés. Les appareils électriques installés sont les plus éco-compatibles possible. Les ampoules LED et les détecteurs de mouvement pour allumer se généralisent.

Enfin, si la commune ne propose pas un réseau de traitement des eaux pluviales distinct de celui des eaux usées, un système de récupération de l’eau de pluie sera un plus pour la nouvelle maison.

La RE 2020 intègre le réchauffement climatique : la maison s’adapte

La RT 2012 avait pour objectif de favoriser un chauffage à moindre coût environnemental, la RE 2020 quant à elle intègre les prévisions du GIEC* : La maison doit garder le chaud en hiver et la fraîcheur en été.

À cette fin, les ouvertures, qui doivent représenter au moins 1/6e de la surface au sol, vont se doter de nouvelles normes d’étanchéité et de nouveaux traitements des ponts thermiques. Elles seront également dotées de systèmes occultants pour bloquer les rayons du soleil pendant les épisodes caniculaires.

Chez Maison Familiale, nous sommes prêts pour ce nouveau défi. Nos maisons sont déjà dotées du bloc Eco-Performant, plus isolant et offrant un meilleur confort thermique été comme hiver. Pratiquement tous nos matériaux viennent de France (ou d’Europe), limitant ainsi l’impact carbone de la construction. Pour inscrire dès aujourd’hui votre projet de construction dans les attentes environnementales de demain, contactez nos conseillers.

 

* GIEC – Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat

1. Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB)

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure