Entetien de sa maison construite

Si vous ne vous rappelez jamais à quel moment contrôler vos installations, ramoner votre cheminée ou changer votre détecteur de fumée, ce guide est fait pour vous ! On fait le point sur 7 gestes simples qui permettent de sécuriser votre logement, préserver vos équipements, voire réaliser quelques économies…

echéances pour entretenir sa maison

1. Entretenir ma chaudière ?

Son entretien annuel est une obligation légale, quel que soit le type de matériel. C’est une question de sécurité et d’économie d’énergie. Votre équipement produit de l’eau chaude sanitaire ? L’entretien peut avoir lieu à tout moment de l’année. Il n’assure qu’une fonction de chauffage ? Il est conseillé de faire l’entretien en fin d’hiver. 

Rappel : dès l’été 2021, les chaudières gaz seront interdites dans les maisons neuves, à l’instar des chaudières fioul au 1er janvier 2022.

2. Ramoner mon poêle ou ma cheminée ?

Pour une cheminée classique, il est recommandé un ramonage 2 fois par an, si possible avant et pendant la saison de chauffe. Idem pour un poêle à bois. 

Pour un poêle à granulés, l’entretien comprend la vérification complète de l’installation et le ramonage du conduit : il doit être réalisé chaque année, plutôt au printemps.

Vous avez un chauffage électrique ? Dépoussiérez vos appareils en profondeur au moins 2 fois par an à l’aide d’un aspirateur, plumeau et chiffon humide.

3. Tester mes détecteurs de fumée ?

Pour la prévention incendie, il est vivement conseillé de tester 1 fois par mois vos détecteurs en appuyant sur la touche dédiée. Prévoyez de changer les piles salines tous les 6 mois, les alcalines tous les ans et les piles lithium tous les 5 ans. Dépoussiérez ces appareils de temps en temps et remplacez-les tous les 5 ou 10 ans selon la durée de vie indiquée sur l’emballage.

4. Entretenir les canalisations de ma maison ?

En général, le curage des canalisations s’effectue en même temps que la vidange, soit tous les 4 ans. Si vous rencontrez des problèmes chroniques de tuyauterie (odeurs, difficultés d’écoulement…), les professionnels conseillent d’effectuer des curages préventifs tous les 18 à 22 mois.

5. M’assurer qu’il n’y a pas de fuite d’eau ?

Une fuite non détectée peut coûter très cher à la longue ! Surveillez chaque année votre consommation d’eau dès réception de la facture. En cas de doute, effectuez ce test simple : avant de vous coucher, relevez votre compteur, évitez de consommer de l’eau durant la nuit, comparez les chiffres au matin - s’il y a un écart, c’est qu’il y a une fuite…

6. Nettoyer les gouttières et chéneaux de ma toiture ?

Infiltration, problème d’étanchéité… Une gouttière bouchée peut vite causer de sérieux ennuis ! Anticipez en nettoyant vos chéneaux et gouttières à chaque fin d’automne pour enlever les feuilles, débris et autres insectes susceptibles de les obstruer. Une rapide inspection à la sortie de l’hiver est également recommandée.

Profitez-en pour surveiller l’apparition de fissures sur la façade de votre maison : au-delà de 2 mm de largeur, réparez-les et contrôlez-les régulièrement.

7. Tailler les végétaux qui empiètent chez mon voisin ?

La loi est claire : votre voisin est en droit d’exiger que vous coupiez les branches qui dépassent sur son terrain. Il dispose même d’une durée légale de 30 ans pour vous faire retirer un arbre gênant si la distance réglementaire n’est pas respectée.

Préservez vos relations de voisinage par une vérification annuelle de votre végétation en limite de terrain. Privilégiez la période d’élagage, après l’automne.

Besoin d'inspiration
Téléchargez notre brochure
Téléchargez la brochure